Balkans : le pape encourage le dialogue
En visite à Skopje, le pape François a exhorté les Balkans à s'engager dans la voie de la concorde et a vanté "la composition multi-ethnique et multi-religieuse" de la Macédoine du Nord. Bartholomei Kaitaizi est l'ancien ambassadeur de Macédoine du Nord au Vatican. Le diplomate rappelle que la visite de François à Skopje intervient au lendemain de son voyage en Bulgarie et s'inscrit dans un effort de rassembler les Églises catholiques et orthodoxes. Bartholomei Kaitazi, dipomate macédonien : "Ce sont donc des pays européens, mais la majorité de la population y est orthodoxe. Le pape vient pour soutenir les catholiques minoritaires de ces pays, mais aussi pour soutenir le dialogue avec les Églises orthodoxes." La visite du pape intervient par ailleurs au moment où Skopje réaffirme son espoir d'obtenir de Bruxelles l'ouverture des négociations d'adhésion avec l'Union européenne. Bartholomei Kaitazi, diplomate macédonien : "L'unité européenne est la priorité du Saint-Siège et de l'administration du Vatican, et cela, en raison de l'importance du continent européen qui est fondamentalement la racine du christianisme. Le Vatican et le Saint-Siège, veulent formellement aider l'Europe à conserver ses racines chrétiennes et sa morale chrétienne." Les catholiques représentent moins de 1 % de la population de Macédoine du Nord, mais conservent l'héritage de mère Teresa. Le pape François l'a canonisé en 2016 et à Skopje la sainte a ses statues, son mémorial et des avenues à son nom. Gomar Alojz, neveu de Mère Teresa : "Le Pape a dû entendre et maintenant, il veut voir ce qui se passe en Macédoine, il sait qu'il y a ici beaucoup de religions qui vivent dans la concorde, il est venu chercher une preuve et dire : voici un petit pays qui fonctionne parfaitement sans aucun effort." Bojan Jovanovski, Euronews : "La visite du Pape a également été perçue comme une reconnaissance de la cohabitation pacifique entre les différentes cultures et religions de Macédoine du Nord que le Pape a définie comme un pont entre les civilisations occidentale et orientales."