L'opérateur téléphonique MTN fait son entrée en Bourse au Nigeria
Le premier opérateur de téléphonie mobile d’Afrique, le sud-africain MTN, a fait son entrée jeudi à la Bourse du Nigeria, une introduction de 6 milliards de dollars (5,36 milliards d’euros) signe de son intérêt pour son plus grand marché. “Nous vivons et travaillons au Nigeria, maintenant nous y sommes aussi cotés”, s’est félicité son directeur général, Ferdi Moolman, selon qui l’introduction au NSE démontre la confiance du groupe dans l‘économie nigériane après des années de différends avec le gouvernement. MTN dit détenir environ la moitié des parts de marché en termes de chiffre d’affaires au Nigeria, pays le plus peuplé du continent. Cette introduction en Bourse constitue un “événement historique”, a pour sa part salué Jude Chiemeka, chef des opérations de trading au NSE. MTN compte développer au Nigeria les transferts d’argent via téléphone portables sans compte en banque (argent mobile), populaires dans certains pays d’Afrique mais peu développés au Nigeria. Ce type de transferts d’argent a un “énorme potentiel”, a jugé Ferdi Moolman. “Nous estimons qu’il y a près de 50 millions de Nigérians qui n’ont pas accès à un compte bancaire”. Cette introduction en Bourse a eu lieu après que MTN eut soldé ses contentieux avec les autorités du pays. En décembre, le groupe sud-africain a notamment accepté de payer 53 millions de dollars (47,3 millions d’euros) pour solder un conflit avec le régulateur des télécoms nigérians (NCC) qui l’accusait d’avoir rapatrié illégalement dans son pays 8,13 milliards de dollars (7,3 milliards d’euros). AFP